<< Les lymphoedèmes Les traitements > < Les complicationsDr Marlène Coupé, Dr Gilles Miserey, Médecins vasculaires & Maryvonne Chardon-Bras, Kinésithérapeute, Cadre de Santé
EXAMENS COMPLEMENTAIRES En général la clinique suffit pour faire le diagnostic d’un lymphœdème mais certaines situations nécessitent le concours d’explorations complémentaires qui sont la lymphoscintigraphie isotopique, l’écho-Doppler veineux et artériel, l’échographie et le scanner. La lymphoscintigraphie isotopique permet : ·Le diagnostic de cas difficiles : en particulier les œdèmes débutants tardifs. ·L’appréciation de la fonction lymphatique dans le membre controlatéral. ·L’estimation du degré d’atteinte lymphatique. ·Le suivi de l’évolution. ·Mais aussi le diagnostic différentiel avec le lipœdème et la recherche d’une association lymphœdème et lipœdème. L’ écho-Doppler veineux confirme ou infirme la présence d’une thrombose veineuse profonde qui peut compliquer un lymphœdème et qu’il convient d’évoquer en cas de douleurs et d’augmentation de volume. Il permet aussi de faire le bilan d’une insuffisance veineuse ou de malformations vasculaires associées. L’ échographie montre la présence d’œdème dans la graisse sous-cutanée sous forme de travées anéchogènes caractéristiques du lymphœdème appelées images en rayons de miel. Le scanner ou l’ IRM ont des indications limitées, à des fins de recherche essentiellement, et lorsqu’il y a une résistance inexpliquée au traitement. Bilan de l’état artériel La thérapeutique majeure d’un lymphœdème étant la compression médicale, il est impératif de connaître l’état artériel des membres inférieurs du patient pour choisir la compression adaptée. L’interrogatoire recherche une claudication intermittente, l’auscultation un souffle sur le trajet vasculaire du membre inférieur. La palpation des pouls est difficile en cas de lymphœdème, il est donc souvent nécessaire de réaliser un écho-Doppler artériel avec mesure de l’index de pression orteil/bras pour rechercher et évaluer la gravité d’une artériopathie qui est soit d’origine athéromateuse soit post-radique. En cas de survenue tardive d’un lymphœdème Il est nécessaire de faire un bilan à la recherche d’une compression du système lymphatique par une tumeur bénigne ou maligne.
A ssociation V ivre M ieux le L ymphoedeme
ACCUEIL QUI SOMMES-NOUS ? L'association AVML A propos de ce site Services aux adhérents Adhérer AGENDA AVML siège Montpellier Antenne AVML Alsace Antenne AVML Cantal Antenne AVML Grand Biterrois Antenne AVML ïles de France Antenne AVML Isère-Savoie-Rhône Antenne AVML Nantes SERVICES AUX ADHERENTS LES LYMPHOEDEMES Définitions Rôle du système lymphatique Fonctionnement du système lymphatique Physiopathologie Ethiologie des lymphoedèmes Stades d'évolution Manifestations cliniques Diagnostic différentiel (membre inférieur) Complications Examens complémentaires Traitements VIVRE SA MALADIE Conseils Témoignages CONTACTS AVML Siège Montpellier Antenne AVML ALsace Antenne AVML Cantal Antenne AVML Grand Biterrois Antenne AVML Ile de France Antenne AVML Isère-Savoie-Rhône Antenne AVML Nantes AUTRES LIENS© Copyright AVML 2008-2017 - Dernière mise à jour : 20 Décembre 2016 - A propos du site - Contact