Les traitements Il s’agit essentiellement d’un traitement de kinésithérapie associant DLM ( drainage lymphatique manuel ) et bandages réducteurs dans un premier temps puis orthèses de compression. Ce traitement aura pour objectifs de : • Faire diminuer le volume du membre, • Retrouver sa mobilité, • Empêcher les complications. Les moyens : • Des drainages lymphatiques manuels quotidiens ou rapprochés, • Des mobilisations tissulaires, • La pose de bandages réducteurs, • Une gymnastique sous bandages, • Une mise en place de conseils d’hygiène de vie personnalisés.
Dr Marlène Coupé, Médecin vasculaire & Maryvonne Chardon-Bras, Kinésithérapeute, Cadre de Santé
Retour à l'ACCUEIL Les lymphoedèmesLes examens complémentaires En général la clinique suffit pour faire le diagnostic d’un lymphœdème mais certaines situations nécessitent le concours d’explorations complémentaires qui sont la lymphoscintigraphie isotopique, l’écho-Doppler veineux et artériel, l’échographie et le scanner. La lymphoscintigraphie isotopique permet : • Le diagnostic de cas difficiles : en particulier les œdèmes débutants tardifs. • L’appréciation de la fonction lymphatique dans le membre controlatéral. • L’estimation du degré d’atteinte lymphatique. • Le suivi de l’évolution. Mais aussi le diagnostic différentiel avec le lipœdème et la recherche d’une association lymphœdème et lipœdème. L’ écho-Doppler veineux confirme ou infirme la présence d’une thrombose veineuse profonde qui peut compliquer un lymphœdème et qu’il convient d’évoquer en cas de douleurs et d’augmentation de volume. Il permet aussi de faire le bilan d’une insuffisance veineuse ou de malformations vasculaires associées. L’ échographie montre la présence d’œdème dans la graisse sous-cutanée sous forme de travées anéchogènes caractéristiques du lymphœdème appelées images en rayons de miel. Le scanner ou l’ IRM ont des indications limitées, à des fins de recherche essentiellement, et lorsqu’il y a une résistance inexpliquée au traitement. Bilan de l’état artériel La thérapeutique majeure d’un lymphœdème étant la compression médicale, il est impératif de connaître l’état artériel des membres inférieurs du patient pour choisir la compression adaptée. L’interrogatoire recherche une claudication intermittente, l’auscultation un souffle sur le trajet vasculaire du membre inférieur. La palpation des pouls est difficile en cas de lymphœdème, il est donc souvent nécessaire de réaliser un écho-Doppler artériel avec mesure de l’index de pression orteil/bras pour rechercher et évaluer la gravité d’une artériopathie qui est soit d’origine athéromateuse soit post-radique. En cas de survenue tardive d’un lymphœdème Il est nécessaire de faire un bilan à la recherche d’une compression du système lymphatique par une tumeur bénigne ou maligne.
Evolutions...Examens complémentaires et traitements...
Dans un deuxième temps , il faudra stabiliser le volume du membre, éviter les récidives et retrouver une fonction normale. Ceci se fait par des drainages lymphatiques manuels plus espacés et le port d’une orthèse de compression adaptée (bas, collant, manchon), qui sera renouvelée régulièrement sous la surveillance d’une équipe spécialisée. S’agissant d’une maladie chronique le rôle d’une association de patients est ici essentiel : elle va écouter, rassurer, redonner du courage, contribuer à l’apprentissage des conseils d’hygiène de vie, organiser des ateliers d’auto soins pour amener les patients à se responsabiliser et à participer activement à sa prise en charge. Le traitement médical consiste à traiter les complications infectieuses, mais également les affections associées au lymphœdème. Il n’y a pas actuellement de médicament spécifique du lymphœdème. Le traitement chirurgical est très limité et consiste en : • Résection de verrues lymphatiques à l’origine de lymphorrhées, qui sont elles-mêmes des sources d’infection • Résection d’excédent cutané après réduction par kinésithérapie et bandages et qui gêne la mise en place d’une orthèse de compression • Des techniques microchirurgicales, comme la transplantation ganglionnaire encore en cours d’évaluation.
VIVRE SA MALADIE QUI SOMMES NOUS LES LYMPHOEDEMESA ssociation V ivre M ieux le L ymphoedeme
ACCUEIL CONTACTS AUTRES LIENS ACTIONS© Copyright AVML 2008-2017 - Dernière mise à jour : 1er Mai 2017 - A propos du site - Contact